What we are dealing with? With the most demanding: everyday life.


DELACAVE Architectes | Architectural Think Tank, founded by the architects Fabienne & Alex in 2006 in New York, researches and builds. In Europe and everywhere else. We see architecture as the science of structure, one that encompasses everything: a piece of furniture, a house, a form, a person, history, time. We work in an interdisciplinary way, especially valuing the seriousness of humour and the urgency of slowness.


Please note 

We are very often on the road in areas with poor or no telecommunications and therefore prefer to communicate by e-mail.  If you want or need to send us physical mail, please scan it and send it to info@delacave.net. We will respond as soon as possible.



Module #3070, the result of the scientific collaboration between DELACAVE Architectes and DELACAVE Association For Art. Modular architecture, Module #3070 as a fusion of art and science, as an amalgam of atavism and intellect, dealing in a positive way with one of the most authoritative phenomena of today, the precarious situation - a synthesis as a bridge to everyday life.


Zach Cohen has written a few words on the Module #3070 above - the building to which his words refer is situated in France, which is why he prefers the beautiful French language for it : L’entité installée dans la région du Grand Est est composée d’un seul module extensible en fonction des besoins et des envies. Il peut très facilement être couplé à d’autres modules aussi bien en hauteur qu’en largeur. Le montage et démontage sont réalisables même par des novices et les différentes structures sont facilement transportables par camion.


Ces architectes associent les fondements solides d’une technique de base à la technologie de pointe, l’intellect à l’intelligence, un style classique à des rythmes funk de la Nouvelle Orléans. L’architecture qu’ils proposent est mélodieuse, sculpturale - cela provient de leur fraîcheur et de leur simplicité. En réalité il s’agit d’une conception assez complexe. On est loin de la Tinyhouse romantique, du cube en bois façon boîte de conserve ou du encore cercueil, où au nom de l’écologie, on ne peut et ne doit plus ouvrir les fenêtres.


Avec insouciance et gaité, ils créent une architecture autonome dans laquelle la technique de construction est réduite au minimum. Chaque élément indique avec précision sa fonction. Dans ce module on a l’impression de se trouver dans une cathédrale, le côté solennel apparaît clairement. Il est évident que ces architectes possèdent cette capacité assez rare de créer de grands volumes dans de petits espaces. En tant que New-yorkais, je suis un peu envieux que ce module se trouve en dehors des Etats-Unis.


On ne peut pas imaginer l’architecture sans l’homme. Ces architectes ne se lancent pas dans des projets dénués de sens, ne recherchent pas la complaisance et ne suivent pas une idéologie mais ils utilisent tous les moyens possibles afin de transposer l’architecture moderne-classique et la qualité de vie là où elle est le plus utile à l’homme, à savoir dans son quotidien.


Notabene : une architecture fonctionnelle au service de l’homme.



Descriptif technique

Le module #3070 est extensible en fonction des besoins des commanditaires et a déjà été utilisé comme maison de vacances près d’un lac en Finlande, comme salle de musique à Paris ou comme salle de lecture au Caire. Cette architecture est élaborée pour respecter au mieux son environnement et soigner son empreinte écologique : le projet est construit en bois provenant de forêts situées à proximité immédiate du site d’implantation ; ses matériaux sont entièrement naturels et peuvent être recyclés à 100% ; ses ressources énergétiques naturelles – le vent, la lumière et la pluie – lui permettent d’être énergétiquement neutre et autonome. Sa structure se compose de huit poteaux porteurs de quatre mètres de haut reposant sur une dalle en béton. Entre les poteaux viennent s’insérer des cloisons vitrées en verre et une porte pivotante. Derrière ses vitres, des pare-vues à formes géométriques de couleur permettent d’intégrer différentes disciplines artistiques (architecture / peinture / mobilier). Un toit terrasse déborde des quatre façades et assure l’isolation et la protection thermique de l’ensemble. Le dispositif constructif peut être adapté à une grande variété d’usages : les poteaux peuvent être déplacés, les façades vitrées peuvent se remplacer par des panneaux de bois neutres ou colorés et le toit peut être végétalisé et faire office de réservoir d’eau. Associé à d’autres modules, en longueur ou en hauteur, ce projet offre une grande flexibilité d’échelle et peut composer de petites maisons d’habitation, ou des logements collectifs. Les meubles sont dessinés sur mesure et façonnés dans le même bois que la structure. Modulables eux aussi, ils sont élaborés sur mesure selon l’usage de son propriétaire.


Courtesy Quindoa | New York



Module #5090, the result of the scientific collaboration between DELACAVE Architectes and DELACAVE Association For Art. Modular architecture, Module #5090 as a fusion of art and science, as an amalgam of atavism and intellect, dealing in a positive way with one of the most authoritative phenomena of today, the precarious situation - a synthesis as a bridge to everyday life.


Mikhaila Stoone has written a few words on the Module #5090 above; the building to which her words refer was situated in France - today it stands in the Balkans - which is why she prefers the beautiful French language for it : Le principe du module #5090 est inspiré du portrait d’un homme : des éléments individuels s’unissent pour former un tout. L’origine de ce module est donc la peinture contemporaine, transposée dans un premier temps à l’architecture, plus tard à l’édition de meubles 90°.


Le module #5090 est composé de bois et de verre et peut facilement être associé à d’autres modules, que ce soit en longueur, en largeur ou en hauteur. De plus, le montage est tout à fait réalisable par des débutants. Deux entités peuvent aisément être acheminées par un camion de 40 tonnes ou dans un conteneur maritime de 40 pieds. La systématique de la structure est uniquement basée sur des poutres de 30 x 30 cm, en general exclusivement appliquée en mode vissé, utilisé comme unique technique de fixation. Pour le montage, nous proposons un accompagnement sur le terrain par nos soins. Un module individuel peut ainsi être utilisé comme un bungalow, une maison au bord d’un lac en Finlande, une salle de musique à Paris, une salle de lecture au Caire ou une salle de dégustation pour les amateurs de vins. En assemblant plusieurs modules, vous pouvez créer des maisons d’habitation. En associant beaucoup de ces modules en largeur et en hauteur, vous construisez ainsi des cités entières, pour jeunes et moins jeunes, riches et pauvres, classiques ou excentriques, bizarres ou plus sages, chacun trouvera sa place.


Le module #5090 associe ainsi avec les moyens de la peinture et de l’architecture l’intellect à l’atavisme. Il joue avec la vue d’ensemble depuis l’extérieur, et - depuis l’intérieur - avec la perspective d’une sculpture archaïque, de forme classique moderne. Qui plus est, il n’est certainement pas surprenant que le module est uniquement fixé à son sommet et que malgré ses dimensions massives, il repose simplement sur ses fondations sans y être scellé.


Dans cette manière de construction, on peut alors deviner la beauté de la réflexion dorique : la fonction de chacune des composantes est clairement identifiable et visible. Cette transparence exige de la cohérence dans toutes les considérations architecturales ainsi que dans sa propre façon de penser.


La dissimulation en est totalement exclue, sinon on échoue. Magnifique.



Descriptif technique

Le module #5090 est extensible en fonction des besoins des commanditaires et a déjà été utilisé comme maison de vacances près d’un lac en Finlande, comme salle de musique à Paris ou comme salle de lecture au Caire. Cette architecture est élaborée pour respecter au mieux son environnement et soigner son empreinte écologique : le projet est construit en bois provenant de forêts situées à proximité immédiate du site d’implantation ; ses matériaux sont entièrement naturels et peuvent être recyclés à 100% ; ses ressources énergétiques naturelles – le vent, la lumière et la pluie – lui permettent d’être énergétiquement neutre et autonome. Sa structure se compose de huit poteaux porteurs de quatre mètres de haut reposant sur une dalle en béton. Entre les poteaux viennent s’insérer des cloisons vitrées en verre et une porte pivotante. Un toit terrasse déborde des quatre façades et assure l’isolation et la protection thermique de l’ensemble. Le dispositif constructif peut être adapté à une grande variété d’usages : les poteaux peuvent être déplacés, les façades vitrées peuvent se remplacer par des panneaux de bois neutres ou colorés et le toit peut être végétalisé et faire office de réservoir d’eau. Associé à d’autres modules, en longueur ou en hauteur, ce projet offre une grande flexibilité d’échelle et peut composer de petites maisons d’habitation, ou des logements collectifs.


Courtesy Laurent | Paris